Céroux: berceau de l'aérostation belge
 


          Le premier vol, en Belgique, d'une montgolfière moderne, immatriculée G-AXJA, eut lieu le 13 septembre 1969, à Temploux.


         
 Quant à la première montgolfière immatriculée sous pavillon belge (OO-GDB, le ballon Planta), elle a fait, elle, son premier vol le 19 juin 1970, au départ du château de Gaasbeek (le pilote en était Don Cameron et le premier passager, le journaliste et historien belge de l'aviation, Albert Van Hoorebeeck).

         
Cette montgolfière fut très rapidement appelée à voler dans tout le pays et suscita un réel enthousiasme et c'est dès avril 1970 que s'envolait un ballon (anglais) de la place de Céroux.. A l'époque, les pionniers se nommaient François Schaut, Gérard Delforge, Henri Vanderlinden… et furent rapidement confrontés à une incessante question: comment devenir pilote de ballon ! C'est ainsi que, en accord avec l'Administration de l'Aéronautique, les deux derniers nommés mirent au point un programme de cours et d'entraînement.

          Une anecdote, pour faire remonter l'histoire aérostatique de Céroux un peu plus loin… "La Conquête de l'Air", le légendaire journal de l'Aéro-Club royal de Belgique (fondé en 1901!) publie dans son numéro du 15 juillet 1913, un article consacré à Madame Jules Gausset qui vient de recevoir, ce 5 juillet, le premier brevet de pilote aéronaute décerné à une "dame belge".


             Elle a fait, sous la direction de son mari et de trois autres pilotes, plus de 1.200 km, en douze ascensions, dont la dernière s'est faite à bord du Fleurus, un ballon de 690 m³. Elle a décollé à 14h35 du Parc aérostatique de Koekelberg, "seule à bord", précise l'article et, après 1h25 de vol et 24,5 km, elle atterri à 16h, à … Céroux-Mousty!


La première école de pilotage de montgolfière!

          Les deux ballons existants, le "Planta" (OO-GDB) et le "Mafu" (OO-GDC), servirent donc, dès le départ, à ces écolages donnés à Céroux. Mais pourquoi Céroux ? La petite histoire raconte que c'est en se promenant dans le Brabant wallon à la recherche de terrains d'envols que Don Cameron lui-même reconnut la place comme étant un endroit de décollage parfait grâce à la protection de ses arbres, coupe-vent idéal permettant de lever plus facilement le ballon lors des opérations de gonflement.

            Le club-école de Céroux a donc vu le jour en 1970 et a vraiment été le berceau de l'aérostation dans notre pays. Ses activités permirent la formation de dizaines de pilotes et, plus tard, d'instructeurs qui, de fil en aiguille, firent en sorte que les quelques 300 ou 320 pilotes actuels sont, finalement, tous des enfants de Céroux ! Le relevé des activités du Club des Ballons de Céroux est un véritable survol historique:

 - le 27 avril 1970 : premier décollage de Céroux d'une montgolfière (le premier ballon, un 2.280 m³, construit par la société de construction de Don Cameron),

 29 décembre 1971 : premier record belge (distance et durée – 4h9min, Gérard Delforge),

 3 avril 1971 : premier record d'altitude, Gérard Delforge, avec le Planta (OO-GDB),

 en 1975 : un membre du Club est le premier instructeur agréé (Gérard Delforge),

 13 juin 1976 : premier envol d'un ballon dirigeable à air chaud de Céroux (digireable Planta, OO-GDM, 30 m de long, 19 de diamètre, 3.000 m³),

 - 12 avril 1978 : première édition de ce qui deviendra le "célèbre meeting de l'Ascension du Club des ballons de Céroux",

 26 mai 1978 : premier largage, à Céroux, d'une aile delta depuis un ballon,

 8 juin 1981 : premier envol d'un ballon à gaz de Céroux, piloté par Albert Vanden Bemden (OO-BAL), avec atterrissage à Scherpenheuvel,

 12 mai 1983 : envol d'une réplique du premier ballon à air chaud des frères Montgolfier (vol du 4 juin 1783). La reconstitution se fit à l'identique, en ce compris le gonflement du ballon (500 m³, en toile et en papier) entre deux longs mâts de 17 m de haut. Le ballon fut chauffé, comme à l'époque, avec un feu de paille et de laine,

 30 octobre 1983 : record de Belgique de durée, au départ de Céroux, de Charles Desmet ("Purple Dream", AX7, 2.190 m³, 10h02min10sec), décollage à 7h28, atterrissage à 17h30 (de Céroux à Ramillies, Eghezee) battant ainsi le record précédent de Gérard Delforge de 4h09min,

 13 février 1984, décollage à 7h42 par moins 2°C de Marc Sevrin qui bat les records belges de distance et durée :100 km en 8h08 (à bord d'un AX6 de 1590 m³, le OO-BRF, avec atterrissage à Cambrai à 15h50,

 29 avril 1984 : Caroline Knepper établit le record belge de distance avec un vol de 162 km, en 5h01min, à bord du OO-BSM (ballon AX6 de 1.200 m³, de Céroux à Millam, près de Calais). Lors du meeting de l'Ascension de cette année survient le seul incident ayant jamais marqué un meeting: un pilote, distrait au décollage, emporte au passage le coq du clocher: il sera retrouvé, in extremis, dans les bras d'un badaud qui, ravi, l'emportait comme souvenir…

 31 janvier 1987 : Claude Van Hoorebeeck, actuel président du Club, bat le record du monde de durée (6h5min, par moins 15°C) avec un petit ballon sans nacelle (un AX3, OO-BOO, de 600 m³), record seulement battu en mars 2001, en volant de Céroux à Lillois (9 km, à vol d'oiseau…). Ce record reste belge, dans les catégories AX3 et AX4,

 8 février 1988 : Freddy Meuleman () établit un nouveau record belge de distance, avec un vol de 280 km, pour les catégories de 1600 à 2.200 m³,

 mai 1992 : le meeting rassemble plus de 6.000 spectateurs venus voir l'envol de 54 montgolfières,

 mai 1994 : organisation du dernier meeting de Céroux, officiellement le 17ème. Les nouvelles réglementations de l'Administration de l'Aéronautique, les risques météorologiques et les contraintes financières obligent le Club, une association d'amateurs et de bénévoles, à l'abandon du meeting.

 - 12 septembre 1994: Le Club célèbre, discrètement, le 25ème anniversaire du 1er vol d'une montgolfière moderne en Belgique, à Temploux, lieu de ce décollage historique. Cinq ballons sont présents, dont François Schaut, le premier pilote, présent avec une réplique de son OO-SWF,

 12 septembre 1999: le Club célèbre, avec fastes cette fois, le 30ème anniversaire du premier envol, à Temploux. Michel Evrard, l'initiateur de ces premiers envols "Pétrogaz" et François Schaut, le pilote, sont présents lorsque le Ministre Kubla dévoile la plaque commémorative placée à l'entrée de l'aérogare de Temploux. Douze ballons emportent une quizaine de journalistes… et le Ministre Kubla!


       
La Place, ballonodrome officiel agréé par l'Administration de l'Aéronautique, reste toutefois un lieu de décollage privilégié pour tous les pilotes qui apprécient son rideau d'arbres et les paysages du doux "roman païs "… Le fameux clocher de l'église Notre-Dame du Bon Secours, point de repère familier, fait partie de l'emblème du Club qui affirme ainsi son origine et ses attaches.

 - 2002 : Le Club des ballons de Céroux fête ses 25 ans d'existence, à l'Ascension les ballons décollent de la place de Céroux et le 06 juin le Club organise au Château de La Hulpe un grand meeting et inaugure le Ballon de la Qualité de l'Air (photos)

- 2007 : Le Club fête ses 30 ans et un meeting tout à fait officiel est organisé à l'Ascension. grâce à une fenetre météo 17 ballons prennent leur envol depuis la place de Céroux, un succès de foule après 13 ans d'absence (1994).

- 2009 : 40 ans que le premier ballon à air chaud moderne ait décollé à Temploux ! Le Club célèbre cela en organisant un envol depuis Temploux.




Présentation
- Historique -
Meetings - Activités - Membres - Liens - Boutique - Contact